loader

Jardin panoramique

Donnez à ce paysage ce qui lui revient : admirez-le. Regardez ces plumes, ces larges parterres plantés de grands massifs.

Construisez une maison en haut d'une colline et laissez le paysage s'étaler en plis soyeux, comme une courtepointe verte, sur une pente en panorama. Puis demandez à Michaël et Brigitte de le transformer en un paysage délicatement nuancé.

Voilà comment est né ce jardin plein de bocages et d'îlots fleurissants.

Le printemps s'y sent chez lui : bulbeuses, azalées, rhododendrons, cerisiers décoratifs de toutes variétés, arbres très rares à floraison printanière. Pieris et autres plantes au délicat bourgeonnement y mettent des couleurs à l'insoutenable légèreté de l'être.

En été, les ombres jouent leurs jeux, les feuilles sont grandes et solides, et de robustes cultures composent le paysage à perte de vue.

C'est en automne que ce jardin atteint son apogée. Chaque feuille y raconte alors une histoire. Les cultivars ont été choisis avec soin. Il y a non seulement plusieurs espèces de Cercidiphyllum et de Liquidambar, mais aussi des bouleaux et des chênes, des Nyssa et des Aralia.

Des feuilles aux couleurs automnales flamboyantes et dorées, brunes et ocre, attendrissent le visiteur et l'emportent vers un imaginaire été indien, quelque part dans la province du Brabant.

Donnez à ce paysage ce qui lui revient : admirez-le. Regardez ces plumes, ces larges parterres plantés de grands massifs.

"Donnons l'automne aux Cimifuga, l'été aux roses et aux aconites, et posons des nuages de fleurs de Crambe cordifolia sur les lisières du bois," pensa Brigitte. Comme une déesse Flore, elle enfonça des racines dans le sol, ordonna au soleil de faire apparaître des feuilles sur les rameaux et au vent de les polir, tout cela sans jamais, dans ce sous-bois célèste, perdre de vue le panorama.